Boutique

La mémoire de l’eau

La Bioélectronique de Vincent démontre les liens qui existent entre l’eau, l’électricité et les milieux propres au développement de la Vie. Nous sommes avec la BEV dans une explication scientifique de phénomènes observables et déjà manifestés.
Mais pour autant, quelle en est la, ou les causes ?
Voici un premier élément de réponse avec le travail extraordinaire sur la mémoire de l’eau, que le grand chercheur Jacques Benveniste a eu le malheur de publier…
Il démontra avec ses travaux que l’eau avait une mémoire et que l’on n’avait pas besoin de la molécule pour produire un effet biologique, mais juste de l’information qu’elle transporte, et de l’eau.

Il disait, pour imager cette découverte mondiale, que « la forme du larynx de Pavarotti, ou de la Callas ou de Johnny Hallyday, on s’en fout complètement, ce qui intéresse c’est ce qui en sort, c’est les sons qui en sortent…«
Il est vrai qu’en écoutant sa radio on n’a pas besoin des cordes vocales physiques des chanteurs pour les reconnaître…

Ce chercheur d’exception, qui a démontré par ses publications la valeur scientifique de l’homéopathie, a subi à son époque une véritable mise à mort par la science « officielle » qui, on peut le dire, a bien fini par le tuer…
Nous avons la chance, aujourd’hui, que le Pr Luc Montagnier (prix Nobel), reprenant ses travaux et arrivant aux mêmes conclusions, ait rendu son honneur et sa légitimité à ce grand chercheur qu’était Jacques Benveniste.
Chercheur exceptionnel victime d’avoir eu raison trop tôt, et qui disait avec raison : « L’homme est ce qu’il fait »

Retour haut de page